Economies d’énergie dans l’hôtellerie

L’organisation Mondiale du Tourisme (OMT) a décidé de réduire la consommation des hôtels de 20%, et d’y promouvoir l’usage des énergies renouvelables. Comment ? En faisant la promotion des bonnes pratiques environnementales. L’habitat, et le secteur hôtelier en particulier, est en effet fortement consommateur d’énergie. La consommation d’énergie dans les habitations représente 44 % de la consommation totale d’énergie […]

1341162_hotel_fasade_3L’organisation Mondiale du Tourisme (OMT) a décidé de réduire la consommation des hôtels de 20%, et d’y promouvoir l’usage des énergies renouvelables. Comment ? En faisant la promotion des bonnes pratiques environnementales.

L’habitat, et le secteur hôtelier en particulier, est en effet fortement consommateur d’énergie. La consommation d’énergie dans les habitations représente 44 % de la consommation totale d’énergie en France et 28% des émissions de gaz à effet de serre. Pour réduire la consommation d’énergie, il s’agit de réduire les besoins et la consommation, en adoptant dans le bâtiment des techniques performantes en termes d’efficacité énergétique comme par exemple une bonne ventilation, les éclairages naturels et les équipements économes. Une bonne isolation des hôtels est très importante. La plupart du temps, l’isolation des murs est réalisée par l’intérieur via des complexes de doublage. Autre technique utilisée, l’isolation thermique par l’extérieur consiste à créer une enveloppe extérieure qui isolera la construction. La toiture constitue l’un des principaux postes de déperditions thermiques. Dans une construction non isolée, le toit représente 30 % des déperditions.

Il s’agit également pour les touristes d’adopter durablement des comportements et des automatismes économes en énergie. Nombreux sont les hôtels qui demandent à leurs clients d’éteindre les lumières en sortant ou de limiter la climatisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *