La Nouvelle-Zélande écolo

Certes, voler vers la Nouvelle-Zélande requiert bien plus qu’un coup d’aile, et l’empreinte écologique associée au voyage est par conséquent très importante. Une fois sur place, il est cependant possible de parcourir le pays en mode écolo. Suivez notre saga de l’année…
Oui, la Nouvelle-Zélande est bien le pays des moutons et du rugby… également connu pour être le site du tournage de la trilogie du Seigneur des Anneaux…mais c’est bien plus que cela. Sur un territoire deux fois plus petit que la France, la Nouvelle-Zélande offre une diversité de paysages spectaculaires certainement inégalée sur Terre. Des collines verdoyantes à perte de vue, des montagnes saillantes se reflétant sur des lacs turquoises, des forêts épaisses aux arbres millénaires, volcans, glaciers,  tout y est… Avec plus de 15.000 kms de côtes (à comparer à nos 3400 kms…), le pays est également doté d’une myriade de plages magnifiques et désertes. Tous ces attributs combinés à une faible densité de population justifient l’image « clean and green » du pays. Pourtant, le visiteur est assailli dès son arrivée de publicités tapageuses faisant la promotion des héli-tours, sauts en parachutes et autres descentes de rivières en jetboats. Que nos amis Kiwis (les néo-zélandais) aiment l’adrénaline (après tout, c’est ici qu’a été inventé le saut à l’élastique), soit, mais que cet excès de zèle nuise à la nature, ça nous plaît moins…
Tout cela nous mène à une question fondamentale : les néo-zélandais sont-ils plus écolos que les français ? Pas si sûr…l’empreinte carbone par habitant en tout cas est plus élevée (plus grosses voitures, la voiture est reine, mauvaise isolation des logements, etc.), mais ils sont plus sensibles au recyclage, ne jètent pas des détritus partout et ramassent même les crottes de chien. Damned ! Alors est-il possible de découvrir ce pays fantastique de manière responsable en favorisant les professionnels engagés dans des démarches de protection de l’environnement et de mise en valeur de la culture Maori? Apparemment oui, puisque que la Nouvelle-Zélande a été élue destination responsable de l’année au Responsible Tourism Awards. Nos enquêteurs témoignent…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *