Australie – Bodeidei Camp, En Terre Aborigène

Situé au milieu des terres du peuple le plus vieux de la planète (Terre d’Arnhem, NT, Australie), Bodeidei Camp est une petite structure d’accueil qui unit la magie d’une nature vierge et le confort d’un camp permanent. Ce projet a pris vie il y a plus de 20 ans sous l’impulsion de François Giner et Balang Jangawanga. Depuis la communauté aborigène des Ngkalabons accueille ainsi sur ses terres le camp et ses visiteurs. Les visites sont conçues comme le privilège d’une invitation, une expérience de rencontre, et de contact. La culture n’y est pas à vendre, n’est pas un produit, pas plus que les habitants.

Vous séjournerez au plus profond du « bush », près d’un cours d’eau naturel et à l’ombre des eucalyptus. Bodeidei s’inscrit parfaitement dans son environnement, car François n’a pas hésité à se lancer dans une démarche d’auto-construction et à rechercher des matériaux d’origine locale.

Il s’agit d’un séjour rare et insolite. Vous y apprécierez le confort d’un camp organisé en petit comité dans un décor grand angle, la convivialité de votre hôte, et la rencontre avec la communauté aborigène des Ngkalabons dont certains membres guideront votre séjour. Découvrir cette Terre, c’est aussi pénétrer dans un immense territoire où la vie sauvage très diversifiée s’offre alors à vous ; la Terre d’Arnhem dans toute sa splendeur s’étale, comme dans un conte de fées devant vos yeux.

Bien plus qu’un voyage, vous toucherez du doigt la magie d’une préhistoire toujours vivante, et surtout vous rendrez compte pourquoi les aborigènes sont la cible de la désintégration dans la nation australienne blanche.

Activités:

Séjour 4j/3n :

– Baignade en eaux sauvages
– Rencontre avec Balang
– Découverte de peintures rupestres de + de 20000 ans
– Découverte des sites de Kiklimara et Gopolliu
– Observation de la nature
A Bodeidei tout se passe au présent, une fois sur place vous rentrez dans le monde circulaire et tout séjour est imprévisible.

Engagement pour la planète:

Une association bâtie sur des relations humaines :

Au fil du temps et grâce au succès de Bodeidei Camp, qui opère dans le plus grand respect des Aborigènes et en collaboration avec eux, les relations entre François et les Aborigènes se sont faites de plus en plus étroites. Avec Georges Jangawanga, en particulier, Ancien très respecté dans la région.
« La Vie que les Blancs nous ont imposée » (parole de Georges) :
Georges, par contraste avec sa vie passée avant l’arrivée des premiers blancs, a réalisé les conditions de vie déplorables des communautés aborigènes en Australie. Il a alors ressenti le besoin de faire quelques choses, en particulier pour les jeunes générations, et en a parlé à François.

C’est donc pour donner à Georges et à tous les Ngkalabons, les moyens de réagir aux problèmes dévastateurs qu’ils rencontrent face à la société Occidentale, en particulier l’oubli de leur culture traditionnelle, et leur mise en danger par des conditions de vie catastrophiques, que François a décidé de créer l’association Ngkalabons Murrango, qui a vu le jour en décembre 1998.

L’association réalise des actions à l’échelle de la communauté de Weemol, dans divers secteurs en fonction des besoins, tels que l’aide aux personnes âgées, l’éducation, l’amélioration sanitaire,…

Livre : « En Terre Aborigène » de François Giner, ed. Albin Michel, Mars 2007
François a fini par immortaliser cette expérience privilégiée en écrivant un ouvrage « En Terre Aborigène » publié par Albin Michel en 2007.

Ce texte plein d’humanité raconte ses 20 ans de vie commune. Mais surtout, il nous confie son désarroi devant la terrible désaffection des jeunes pour leur culture ancestrale, leur désastreuse quête identitaire.
Le ton est sincère, respectueux. Bien plus qu’un récit de voyage, c’est un rare témoignage dans tous les sens du terme : une déposition contre une certaine civilisation qui s’impose aux détriments des autres, un gage d’amitié.

 

Prix:

Ouvert du mois de mai à septembre

Evaluer et écrire un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *