France – Maison d’hôtes en Charente

Située en Charente du Sud-ouest, en pleine zone de production du Cognac, la Cure du Maine-Charles (c’est un ancien presbytère) est une maison d’hôtes qui se trouve au centre d’une propriété viticole autrefois d’une grande étendue et importance. Les terres à polyculture et les vignes (40 ha) qu’elle a conservés, ainsi que son bois, son jardin clos et son parc de 5 ha la cernent d’un écrin de douceur et de tranquillité, et permet à ses propriétaires de développer certaines activités en rapport avec la Nature (voir plus bas « engagements pour la planète).

Le bâti en lui-même comprend l’ex-presbytère du 18ème siècle d’une vingtaine de pièces environ, de type « vieille maison de famille », des dépendances dont un grenier à grain transformé en une salle d’animation, de vastes hangars, des annexes comme sauna ou cabinet à sec, une basse-cour du 17ème siècle, transformée en asinerie, une ancienne bergerie, des chais et des jardins potagers.

Type d’hébergement : chambres d’hôtes ou gîte pour groupes ou particuliers (10/12 personnes).

Activités:

Sur place :
Salle de jeux. Jeux de société ou de plein air (pétanque, ping-pong).
Prêt de bicyclettes.
Asinerie avec baudets du Poitou. Promenades avec ânes, randonnées (voie romaine à proximité). Promenades à pied (nombreux sentiers de randonnée).
Cueillette d’herbes comestibles.

Alentour :
Baignades (Charente à 5 mn en voiture, un quart d’heure à vélo, piscine à 4 km.), tennis (à 5 mn), escalade (varappe), équitation (à 3km), toutes sorte d’activités culturelles (mois de juillet et août).

Engagement pour la planète:

En faveur de l’environnement
– Utilisation pour le chauffage des bâtiments de bois de la propriété (énergies renouvelables). Chaudière à bûches alimentant un chauffage central.
– Elimination pour l’entretien du parc et du jardin, ainsi que pour la culture du potager, d’herbicides, de pesticides et d’engrais chimiques, remplacés par ânes et chevaux et leurs déjections.
– Création d’un sauna et de toilettes sèches (déjà préexistantes)
– Bâtiments anciens construits et restaurés avec des matériaux naturels (beaucoup de bois), épaisseur des murs (presque 1 m) évitant déperdition de chaleur ou échauffement, d’où inutilité de l’air conditionné.
– Réserve de chasse à la propriété avec protection et sauvegarde de nombreuses espèces tels que lièvres, lapins, chevreuils, faisans, fouines, renards, oiseaux de jour et de nuit.
– Création d’une asinerie avec baudets du Poitou (sauvés depuis peu de l’extinction)
– Pâturage à chevaux avec diverses espèces.
– Création d’un petit jardin potager (méthodes de culture entièrement naturelles au moyen d’engrais à base de crottin d’âne et de cheval et de compost ménager).
– Création d’un verger avec arbres fruitiers bénéficiant de greffages pour la sauvegarde de quelques anciennes variétés menacées d’extinction.

En faveur des populations et de l’économie locale
Les travaux de restauration et d’aménagement de la Cure du Maine-Charles ont été effectués par des artisans locaux, dans le respect de l’écologie de l’habitat.
Le co-propriétaire des lieux, agronome à la retraite, anime en Charente un Collectif très actif de Vigilance OGM (refus de l’introduction en plein champ des bio-technologies « OGM »). Il fait partie de l’association « Mémoire fruitière » pour la défense et la sauvegarde des variétés et espèces locales d’arbres fruitiers.

Prix:
Ouvert toute l'année pour des groupes familiaux ou socio-culturels.
Du printemps à l'automne pour les individuels.

Chambres doubles individuelles : de 45 à 65 €.
Suites avec salle d'eau ou salle de bain privatives (2/3 chambres communicantes) : 90 €.
Tarifs dégressifs.

Par semaine : de 500 à 950 € selon la période.

 

 

Evaluer et écrire un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *