Megève vers un tourisme responsable

Chamonix et Megève se révèlent étonnamment diverses, aussi attirantes en été qu’en hiver, et toutes deux nouvellement engagées sur la voie du tourisme responsable.

Coucher de soleil sur le Mont Blanc, Copyright Pascal Languillon

Photos et texte par VoyagesPourLaPlanete.com

Megève, Chamonix…Voici deux stations de montagne proches aux noms évocateurs, qui riment dans notre imaginaire avec le Mont Blanc et, il faut bien l’admettre, avec un certain parfum de luxe. Pourtant, au-delà des clichés, Chamonix et Megève se révèlent étonnamment diverses, aussi attirantes en été qu’en hiver, et toutes deux nouvellement engagées sur la voie du tourisme responsable, notamment grâce au travail de l’Association Mont Blanc Ecotourisme.

Megève est un village alpin de 3700 habitants situé en Haute-Savoie qui vit principalement du tourisme et plus particulièrement de « l’or blanc ». Le village a acquis une notoriété haut de gamme très rapidement en accueillant dans un premier temps des grandes familles telles que la famille Rothschild puis dans un second temps les stars du showbiz… transformant ce petit havre de paix en station huppée à la Saint-Tropez, avec aujourd’hui un tarif moyen de 10.000 € le m² à l’achat, bien plus que Paris ! Pourtant, une fois quittée la rue centrale où s’affichent les plus grands magasins de luxe, il y règne une ambiance sereine et paisible, et les pâturages ne sont jamais très loin… et 71 fermes sont encore en activité. La station de ski elle-même se situe dans un cadre magnifique et préservé, avec le Mont Blanc en toile de fond… Neiges éternelles, paysages d’exception, clientèle aisée peu affectée par la baisse du pouvoir d’achat, rien ne semble pouvoir troubler l’activité touristique de la région … Pourtant, ici comme ailleurs, la question du réchauffement climatique inquiète, car les dernières années ont vu un faible niveau d’enneigement, et il y a un risque à terme que les sports de neige pâtissent de cette situation…

L’Office du tourisme de Megève, et notamment son ancien directeur Adrien Duvillard, « persuadé que le tourisme responsable est le tourisme de demain », ont ainsi décidé de mettre en œuvre des actions afin de préserver l’environnement exceptionnel de la commune. Afin de montrer l’exemple aux professionnels de la commune, l’office du tourisme s’est engagé dans un processus de certification environnementale ISO 14001, ce qui en fait un cas unique en France ! Une charte et un blog www.megeve-environnement.com ont été mis en place et des hôtels se sont engagés à réduire leurs impacts sur l’environnement.

Parmi eux, nous avons visité l’hôtel L’Igloo, idéalement situé en haut des télécabines du Mont d’Arbois, face au Mont Blanc. Son gérant Pascal Chappeland explique les raisons de son adhésion à la démarche de l’Office du Tourisme de Megève « Notre démarche environnementale a été le double fruit d’une conviction personnelle et de la nécessité de protéger notre site. Nous avons tout de suite eu le besoin d’économiser de l’eau, étant perchés en pleine montagne sans accès au réseau municipal. Nous avons installé des réducteurs de débit, un système de traitement de l’eau aux UV et un filtre à particule pour traiter notre propre eau. L’isolation a été notre deuxième grand chantier, car nous avons 3000 m² de surface à chauffer. Nous avons 50m² de panneaux solaires thermiques qui nous servent à chauffer l’eau de la piscine et le surplus alimente notre réseau d’eau chaude.

Pascal Chappeland

« Nous sommes également passés aux ampoules basse consommation et utilisons des produits d’entretien écologiques pour les vitres, la vaisselle, la lessive. Le tri des déchets est une autre priorité, avec 700 kg de déchets par jour en hiver, ce qui mobilise 3 à 4 h par jour pour 3 employés…sans oublier de mentionner le nettoyage des pourtours du refuge à la fonte des neiges, où l’on trouve un grand nombre de mégots. L’écologie, c’est comme la religion, il y a beaucoup de croyants mais peu de pratiquants ».

Autre rencontre passionnante, Marie Leray, accompagnatrice en moyenne montagne et sophrologue (www. sophrorando.com, 06 67 47 80 96), avec laquelle nous avons eu le plaisir de partir sur les sentiers de randonnée pour une demi-journée de contemplation et de …respiration. La Rando-sophrologie, c’est avant tout apprendre à faire le vide, à oublier les soucis du quotidien, et à se re-concentrer sur son propre corps et sur la nature. Marcher les yeux fermés afin de mieux ressentir la texture du sol sous ses pieds, se re-éveiller aux couleurs et aux formes de la nature…bref, se redécouvrir tout en quittant son stress intérieur. Une expérience très plaisante et ô combien écologique et pédagogique.

L’Office du Tourisme de Megève propose des séjours « essentiels » comprenant 3 nuits en hôtel 2, 3 ou 4 étoiles (engagés dans une démarche environnementale) + 2 ½ journées de randonnée intégrant la sophrologie. A partir de 216€* par personne (*3 nuits en hôtel 2** en B&B, base chambre double ainsi que 2 demi journées de randonnée-sophrologie en anglais ou français).

Lire la suite : Chamonix vers un tourisme responsable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *