Ressentir la beauté du monde

Voyager… c’est ressentir la beauté du monde. Pascal Languillon, 7 Février 2007 Je voyage, je prends le large. Oubliés les tourments de mon existence, oubliés les « tracas » du quotidien. Quand je regarde les étoiles, quand je ressens le souffle du vent et hume l’air frais du printemps, je ressens l’extraordinaire beauté de la […]

Voyager… c’est ressentir la beauté du monde.

Pascal Languillon, 7 Février 2007

Je voyage, je prends le large. Oubliés les tourments de mon existence, oubliés les « tracas » du quotidien. Quand je regarde les étoiles, quand je ressens le souffle du vent et hume l’air frais du printemps, je ressens l’extraordinaire beauté de la vie, l’extraordinaire sensation d’être moi, là, au beau milieu de cet univers. Sentir la vie en soi, c’est donner tout son sens à la vie. Ressentir la beauté du monde, c’est rendre justice à l’univers qui nous a créé. C’est se montrer reconnaissant de pouvoir se délecter de ses mille parfums, de ses mille saveurs, et de l’infinie variété de ces paysages. C’est également mettre de la poésie dans ce monde, car que serait la beauté sans la conscience capable de la ressentir ? A l’heure où la pauvreté s’étend chaque jour un peu plus, à l’heure où la planète commence son agonie,  le béton avance,  la forêt recule, des centaines d’espèces s’éteignent par an… il devient salutaire de prendre un bol d’air pur. Fuir le catastrophisme ambiant. Et ouvrir les yeux. Sur ce que nous avons. Sur ce que nous pouvons encore préserver. Sur le sens à donner à nos voyages. Sauver la planète ? Certes la planète n’a pas vraiment besoin de nous. Sauver la planète, c’est avant tout nous sauver de notre propre vacuité, oublier nos vieux réflexes consuméristes et remettre l’homme à sa juste place. Pour paraphraser Nicolas Hulot, « Il n’y a pas d’un côté l’homme et de l’autre la nature. Il y a la nature. Toucher à la nature, c’est atteindre l’homme. Respecter la nature est une attitude parfaitement humaniste. »  Notre site vous invite à partager cette vision de la vie. Pascal Languillon, 7 Janvier 2007

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *