RODRIGO FLORES, Président de la FEPTCE

INTERVIEW DE RODRIGO FLORES, Président de la FEPTCE (Fédération Pluri-culturelle du Tourisme Communautaire en Equateur) EM : Qu’est ce que le tourisme communautaire ? Le tourisme communautaire est une activité économique solidaire qui met en relation une communauté autochtone avec des visiteurs dans une perspective interculturelle, avec la participation consentante de ses membres. Le but […]

INTERVIEW DE RODRIGO FLORES, Président de la FEPTCE (Fédération Pluri-culturelle du Tourisme Communautaire en Equateur)

EM : Qu’est ce que le tourisme communautaire ?

Le tourisme communautaire est une activité économique solidaire qui met en relation une communauté autochtone avec des visiteurs dans une perspective interculturelle, avec la participation consentante de ses membres. Le but est de valoriser le patrimoine culturel et de gérer durablement les ressources naturelles, avec une redistribution équitable des bénéfices. Nous préférons utiliser ce terme plutôt qu’ « écotourisme » car ce dernier a été trop galvaudé dans notre pays.

EM : Qu’est ce que la FEPTCE ?

C’est une association à but non lucratif fondée en 2002 qui s’occupe de promouvoir et de fortifier le développement du tourisme communautaire en Equateur, en le positionnant clairement sur le marché touristique national. Nous établissons des codes de conduites, nous assurons des formations pour préparer les communautés au tourisme, et nous nous assurons d’améliorer la qualité des tours existants.

EM : Qu’avez vous appris des expériences passées du tourisme communautaire en Equateur ?

Beaucoup de communautés ont fait l’erreur de ne montrer qu’une partie folklorique de leurs cultures. Nous avons également appris que les communautés ne doivent pas se lancer tête baissée dans l’aventure du tourisme, mais doivent chercher à créer des alliances et surtout à savoir s’il existe un marché potentiel pour leurs activités. Trop de communautés ont construit des hébergements et investi beaucoup d’argent sans savoir comment faire leur promotion, ce qui a mené à l’échec de nombreux projets mal montés. Cependant, nous avons vu que ce type de tourisme apporte une solution viable pour de nombreuses communautés, et qu’il participe activement à l’éducation à l’environnement de leurs membres et au ralentissement de la déforestation.

EM : Comment envisagez-vous le futur du tourisme communautaire en Equateur ?

Nous pensons que de plus en plus de touristes vont vouloir visiter nos communautés. Nous devons nous préparer à offrir un service de qualité et à faire en sorte que nos activités soient durables. Il y a un travail énorme à faire sur l’image et la promotion de ce secteur du tourisme, tant ici qu’au niveau des marchés émetteurs, qui se situent principalement en Europe. Seuls 4% des touristes venant dans notre pays s’adonnent à ce type de tourisme. Nous espérons doubler ce chiffre dans les prochaines années. Cependant, nous devons garder à l’esprit que le tourisme ne peut pas constituer la seule source de revenus pour les communautés.

FEPTCE :

www.feptce.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *