Tourisme durable en Inde

Croissance économique exponentielle, fort développement de l’activité touristique et du nombre d’arrivées internationales, diversification des destinations ; tous ces éléments ont permis à l’Inde de prendre conscience des opportunités qu’offrait le secteur du tourisme. Depuis la libération de l’économie en 1991, le tourisme est devenu le premier secteur économique du pays créant un emploi toutes les […]

inde-tourisme-responsable

Croissance économique exponentielle, fort développement de l’activité touristique et du nombre d’arrivées internationales, diversification des destinations ; tous ces éléments ont permis à l’Inde de prendre conscience des opportunités qu’offrait le secteur du tourisme. Depuis la libération de l’économie en 1991, le tourisme est devenu le premier secteur économique du pays créant un emploi toutes les 2,4 secondes. Même si ce développement se manifeste principalement par l’ouverture de nombreux hôtels de luxe, l’émergence d’une autre forme de tourisme se dessine, soucieuse de son impact sur son environnement et sa population : le Tourisme Responsable.

L’inde bénéficie d’une très grande diversité d’écosystèmes, des mangroves aux récifs de corails, des forêts aux déserts, autant d’environnements laissant place à 76000 espèces animales et 45000 espèces de plantes. Différents programmes de conservation ont été mis en place comme « Tiger project » et « Elephant project ».

Tout a commencé au Kerala (Inde du sud) dans les années 80, lorsque le gouvernement décide de développer son activité touristique selon les principes inédits en Inde « Justice, équité et environnement ». Les objectifs sont de pérenniser les bénéfices du tourisme et améliorer les conditions de vie des habitants par des retombées économiques locales directes. Pour ce faire, différents moyens ont été mis en place ; la valorisation des arts et traditions séculaires notamment au travers d’échanges positifs entre les voyageurs et les populations locales, la préservation de l’environnement et la formation professionnelle et création d’emplois.

« The Blue Yonder », organisateur de voyages responsables kéralais, est née en 2004 d’une initiative privée, dans un souci écologique, afin de sauver la plus longue rivière du Kerala « Nila » sur le point de s’assécher. Pionnier en la matière, The Blue Yonder est devenu en l’espace de quelques années, une véritable référence dans le domaine du tourisme responsable. Gopinath Parayil, instigateur du projet, développe une nouvelle façon de voyager en proposant à un petit nombre de touristes de découvrir et partager les traditions rurales du Kerala. Au programme ; cours de cuisine, trekking en foret, visite de plantations d’épices, découverte des contes et légendes locaux, de la musique traditionnels… « The Blue Yonder » a reçu le prix du tourisme responsable lors de la World Travel Market 2006 à Londres et le World Savers Award délivré par le magazine touristique Conde Nast en 2007 et développe maintenant sa vision du voyage dans les états du Karnataka, Sikkim, Rajasthan, Orissa et à Spiti Valley (prés du Ladakh). The Blue Yonder était par ailleurs l’un des principaux instigateurs de la 2nde Conférence Internationale sur le Tourisme Responsable en Destinations qui s’est déroulée à Cochin (Kerala) en mars 2008.

L’organisation de cet événement majeur a réellement prouvé le grand intérêt de l’Inde pour cette nouvelle forme de tourisme. Rétrospectives sur la 1ère Conférence du Tourisme Responsable, présentations de projets et suivi de leur avancement, débats avec les acteurs locaux et internationaux du tourisme responsable, visite de sites ; en l’espace de quelques jours, Cochin s’est transformé en un véritable centre d’échange d’expériences sur le Tourisme Responsable. « Le Tourisme Responsable n’est pas une marque, c’est une façon de faire du Tourisme, il doit être perçu comme une stratégie commerciale et non pas comme une obligation/contrainte morale » déclare le professeur Goodwin, président de l’ICRT (International Centre for Responsible Tourism).  En bref, créer des endroits où il fait bon vivre et agréable à visiter…

L’association Kudumbashree œuvre dans ce sens. Il s’agit d’un projet d’éradication de la pauvreté entrepris par le gouvernement du Kerala en 1998. Une section Tourisme Responsable a été lancée le 14 mars 2008 dans le but de mettre en place un partenariat entre les entreprises touristiques locales et les habitants les plus pauvres des provinces de Wayanad, Kovalam, Kumarakom et Kumily au Kerala. La production agricole est vendue aux hôtels participant au projet, garantissant ainsi une source de revenu aux familles tout en permettant de reprendre des cultures abandonnées. A Kumarakom, Kudumbashree regroupe 48 femmes qui fournissent 18 hôtels en poudre de curry, noix de coco et autres produits agricoles et artisanaux. Cette initiative a d’ailleurs a reçu le prix d’Or du EMPI Indian Express Innovation Award 2008. http://www.kudumbashree.org/

Lire l’article sur le tourisme communautaire en Inde.

Lire l’article sur les hôtels écologiques en Inde

Par Fiona Nicolas,

Pour Voyages Pour la Planète

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *